La didactique de la grammaire

 

 

 

- La grammaire est l’ensemble des règles qui régissent le fonctionnement d’une langue déterminée.

- En linguistique, elle est souvent remplacée par le vocable de « morphosyntaxe ».

- La morphosyntaxe est un terme formé de deux éléments : « morpho » qui fait référence à « morphologie », l’étude qui traite de la formation des mots ; et « syntaxe » qui étudie l’ordre et l’agencement des mots dans un énoncé.

 - Globalement, la grammaire ou la morphosyntaxe signifie l’ensemble des règles traitant de la formation des mots et de leur organisation dans des phrases et dont la maîtrise par des locuteurs permet de comprendre le sens des énoncés ou d’en produire d’autres grammaticalement corrects.

- La morphosyntaxe touche quatre niveaux : le lexique, la grammaire, la conjugaison et l’orthographe.

 

Types de grammaire

Plusieurs types de grammaire ont marqué l’histoire de l’étude de la langue française. En voici les plus prépondérantes :

+ La grammaire traditionnelle : normative, prescriptive, liée à la tradition antique ; elle recourt aux exercices d’analyse  (nom, sujet, CC)

+ La grammaire structurale : formelle, descriptive, héritée des travaux de Saussure ; elle utilise des exercices de manipulation (GN, SP)

+ La grammaire notionnelle-fonctionnelle : fondée sur l’approche communicative, des études sur l’énonciation, l’analyse du discours, la grammaire de texte ; elle vise la production de tâches d’écriture (modalisateur, fonctions, tâches)

- La grammaire générative transformationnelle fait référence à la linguistique générative, le promoteur en est Chomsky. Les mots clés sont la structure de surface et la structure de base.

- La grammaire textuelle étudie le texte, c’est-à-dire ses composantes et leurs rapports au sein du texte.

 

A quoi sert l’enseignement de la grammaire ?

- La grammaire apprend à agencer les mots pour produire des énoncés ayant du sens.

- Ainsi, le respect des règles en écriture permet de produire des messages compréhensibles.

- De même, l’usage correct de la ponctuation sert à établir des rapports entre les idées d’un énoncé écrit.

- En communication orale directe, la mauvaise connaissance des règles de grammaire n’affecte pas forcément la compréhension du message puisque les locuteurs se servent d’autres palliatifs porteurs de sens : gestes, mimiques…

 

Quelle grammaire enseigner en classe de français ?

- La grammaire enseignée à l’école s’inspire des traditions grammaticales et des recherches récentes.

- Il y a longtemps, la grammaire avait un rôle central dans la classe de FLE.

- Mais, pratiquement, la grammaire a perdu de son importance durant les années 60-70, avec l’avènement des approches communicatives.

- Actuellement, elle retourne avec force dans la classe de français.

- C’est un enseignement incontournable dans la mesure où il favorise l’apprentissage de la communication orale et écrite.

- Il faut donc enseigner les bases de la grammaire (orthographe des mots, terminaisons des verbes conjugués, pluriel des noms) nécessaires à la maîtrise du fonctionnement de la langue, d’abord implicitement, ensuite explicitement.

- Toutefois, il faut garder à l’esprit l’idée que l’on n’apprend pas  la langue en apprenant des règles de grammaire.

 

Comment enseigner la  grammaire ?

- Dans les "méthode traditionnelles "  et "méthodes directes", la grammaire constituait un des piliers de l’apprentissage des langues.

- Elles adoptaient un enseignement déductif de la grammaire, à partir de phrases décontextualisées, suivies d’exercices d’application.

- Avec les « approches communicatives », on privilégie l’enseignement de la grammaire à partir de « textes authentiques » relatant des situations de communication.

- Cet enseignement se réalise dans une perspective communicative-actionnelle.

- L’apprenant apprend donc à communiquer en communiquant.

- Actuellement, l’enseignement de la grammaire continue de jouir de la part du lion dans les programmes d’étude du français.

- Toutefois, la terminologie en usage emprunte ses concepts à plusieurs paradigmes linguistiques, ce qui rend son acquisition plus délicate par des apprenants étrangers.

- Dans l’intention de faciliter son acquisition par des apprenants débutants, et c’est le cas des élèves de l’école primaire, il est utile de :

+ recourir d’abord à l’usage de la grammaire implicite à travers des dialogues contextualisés ;

+ adopter une démarche déductive, fondée sur l’observation ;

+ simplifier davantage la terminologie utilisée ;

+ réduire l’enseignement de la grammaire à l’acquisition de notions simples et précises ;

+ éviter d’introduire les exceptions grammaticales…

- La grammaire n’est jamais une fin en soi, mais, elle est un moyen qui permettrait de comprendre les textes lus et de communiquer correctement.

 

Didactique de la grammaire

 

+ Observation et découverte 

  • Noter au tableau un support (phrases ou texte),
  • Lire le support et le faire comprendre au niveau sémantique.

 

+ Etude et conceptualisation

  • Etudier le support au niveau morphosyntaxique…
  • Faire repérer les rapports entre les parties de l’énoncé,
  • Utiliser la craie de couleur,
  • Faire dégager la règle.

 

+ Application - Activités d’entraînement

  • Exercice oral,
  • Exercice sur les ardoises,
  • Exercices sur le cahier d’activités
  • Correction collective et individuelle.

 

Ajouter un commentaire

 
×