L ACOMMUNICATION EN CLASSE


 
1- Les formes de communication pédagogique
 
En communication pédagogique, les locuteurs font un usage particulier des systèmes de communication.
Il s'agit d'un système hétérogène mêlant plusieurs formes :
+ la communication digitale (usage de la parole, de documents écrits) ;
+ la communication analogique ( variations du ton, gestes, déplacements ;
+ la communication audio-sripto-visuelle (documents sonores ou visuels, images, graphiques..)
 

2- Communiquer nécessite la maîtrise d'une langue
 
Dans son contexte social, la langue est considérée en tant qu'objet, mais aussi et tant qu'outil de communication.
Apprendre une langue, c'est maîtriser un savoir et un savoir-faire, se construire un système linguistique par le biais de deux opérations : la généralisation et la discrimination.
Maîtriser une langue, c'est être capable de :
- comprendre et s'exprimer oralement,
- comprendre et s'exprimer par écrit.
 
Enseigner une langue, c'est enseigner des savoirs et savoir-faire.
En situation d'enseignement, deux phases distinctes sont définies : la fixation et l'application.
Répéter et appliquer sont deux opérations nécessaires mais insuffisantes pour permettre de générer de nouveaux énoncés adéquats à une nouvelle situation.
Enseigner une langue, c'est donc monter des situations-problèmes dont la résolution nécessite la prise en compte d'un ensemble de paramètres.
Une situation-problème : situation d'apprentissage posant un problème qui ne peut être résolu par la répétition de savoirs ou l'application mécanique de compétences maîtrisées.

La situation-problème :
- situation de construction de nouvelles connaissances,
- occasion pour la mobilisation de connaissances anciennes,
- moment pour tester le niveau d'apprentissage,
- moment d'investissement personnel.

Monter une situation-problème suppose :
- l'identification de l'objectif d'apprentissage,
- la définition d'une tâche constituant un obstacle,
- la formulation de consignes plus "motivantes",
- le choix des ressources à soumettre à l'apprenant.


3- Enseigner à communiquer oralement, c’est mettre en place une dynamique de groupe efficace
 
Le groupe est
- un ensemble de personnes constitué d'après certaines normes,
- une entité ayant une histoire et animée par diverses forces.
 La dynamique des groupes est l'étude scientifique des interactions à l'intérieur d'un espace donné.

La dynamique des groupes étudie :
- les relations entre groupe et environnement,
- l'influence exercée au sein du groupe,
- l'évolution du groupe,
- la cohésion et les conflits.

Le groupe-classe a ses particularités
C'est un groupe d'individus caractérisé par :
- un objectif commun,
- une prception d'unité, des comportements identiques,
- des interactions directes, des influences réciproques.
- ses membres sont désignés, ses tâches imposées.

Le groupe-classe a une situation qui lui est propre :
- blocage de communication (règles imposées, méfiance, résistance),
- socialisation faible (rapports, autorité),
- démotivation (méthodes, contenus, désintérêt).

* Difficultés liées  à la communication en classe
+ blocage de communication ;
+ faible socialisation ;
+ confiance/manque de confiance en soi ;
+ absence de motivation.
 
* Des remédiations possibles se rattachant à l'animateur
+ ne pas trop s'attacher à son statut d'enseignant ;
+ varier les situations dans le groupe ;
+ reconsidérer et respecter l’autre ;
+ créer des situations à circulation libre


4- Enseigner, c'est animer un groupe
 
a- Définition de l’animation
- L’animation :
+ action sur un groupe ,
+ donne vie au groupe,
+ vise une meilleure participation et une communication authentique.

- L’animation pédagogique :
+ ensemble de pratiques et d’activités d’apprentissage ;
+  vise une adaptation ou une réadaptation à la vie en groupe ;
+ concerne l’élève, le groupe-classe, l’école et l’environnement ;
+ prend en compte  la nature collective du groupe classe.

b- Comportements de l’animateur
+ rôle directeur dans la marche de la vie du groupe.;
+ manifeste un intérêt pour le social, l’humain, les relations ;
+ donne confiance au groupe ;
+ amène chacun des membres à s’engager, à devenir responsable ;
+ prépare le travail, résout les différends, recentre le groupe sur la tâche ;
+ stimule, clarifie, aide, reformule, suggère…

c- Les styles d’animation

* Style autoritaire ou directif
+ l'animateur : chef, directif, autoritaire ; récompense, punit, critique chaque membre du groupe…
+ l'ambiance : discipline, ordre,
+ les activités : plan préétabli, tâches imposées, refus de déviances.

* Style démocratique
+ l’animateur : membre du groupe ; juge et évalue le groupe ;
+ l'approche : proposition, discussion,
+ l'ambiance : coopération, confiance, camaraderie, rendement

* Style laisser-faire
+ l’animateur : présente le travail, se place en retrait du groupe ;
+ les élèves : libres de faire ce qu’ils veulent.
 
- Conséquence sur le travail du groupe

1- docilité, dépendance, compétition, agressivité, sentiment de frustration…
  - travail effectif, rendement moyen mais peu d'initiative,

2- esprit groupal, entraide, ambiance de camaraderie satisfaction collective...
  - rendement meilleur,

3- (a) le groupe s'organise et réalise la tâche ou (b) abandonne le travail et se rebiffe contre l'animateur défaillant.
 



Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site